• L’école de l’UGAB Paris, une institution ancrée dans l’histoire et tournée vers l’avenir

L’école de l’UGAB Paris, une institution ancrée dans l’histoire et tournée vers l’avenir

6 juillet 2020

 

Créée en 1974 à l’initiative d’Anahid Sabbagh et de Mary Gortzounian, l’école de l’UGAB Paris a su s’adapter et se renouveler. Depuis plus de 40 ans, elle est restée fidèle à sa mission : transmettre la langue et la culture arménienne aux nouvelles générations tout en leur offrant un cadre épanouissant où nouer des amitiés et des souvenirs impérissables.

Le 19 septembre 2020 se tiendra au Centre Alex Manoogian la Journée Portes Ouvertes de l’UGAB Paris, permettant aux parents comme aux enfants de découvrir et de s’inscrire aux activités proposées par l’Union Générale Arménienne de Bienfaisance. Un évènement ouvert aux enfants comme aux adultes avec au programme : cours d’arménien, chorale, théâtre, jeu d’échec, sport, colonies de vacances et voyages humanitaires…

Une institution en constante évolution

L’Ecole de l’UGAB Paris, une institution au sein de la communauté arménienne d’Ile-de-France, a su s’adapter pour répondre à l’enjeu de préservation de la langue arménienne.

Dès 1986, Nadia Kebabdjian et Garabed Dakessian prennent conscience du risque d’éloignement des nouvelles générations de la langue arménienne. Ils prennent la décision de refonder le programme de l’Ecole, de déplacer les cours le samedi et de proposer de nouvelles activités avec des cours de danse et de musique traditionnelle.

Dans les années 2000, le directeur pédagogique de l’école, Megerditch Basma, créée une activité chorale et des cours de théâtre pour les enfants. Il permet aussi aux élèves de poursuivre leur samedi après-midi avec les cours de sport de l’US Nubar. Il introduit également en 2017 l’enseignement de l’arménien par le biais du Collège Arménien Virtuel (Armenian Virtual College, AVC), un outil créé par l’UGAB à l’échelle internationale afin d’apprendre l’arménien de manière ludique. Il met également en place des cours d’histoire et de civilisation pour les collégiens. En 2019, à l’initiative de Nadia Gortzounian, Présidente de l’UGAB France, l’Ecole se dote de son premier jardin d’enfants le mercredi après-midi.

Les nouveautés de la rentrée 2020

L’Ecole de l’UGAB Paris, en constante amélioration, fera à nouveau l’objet d’évolutions à la rentrée prochaine.

D’abord par la création de cours d’échecs pour enfants et adultes le samedi après-midi. Une manière de transmettre aux nouvelles générations ce sport cher aux Arméniens dans le monde et de créer une activité enfant/parent.

Les cours de danse seront à la rentrée prochaine dispensés par Léa Akkelian avec une nouvelle approche de l’enseignement de la danse traditionnelle. Enfin, l’examen du bac ne pouvant plus se faire par le biais des écoles hebdomadaires mais dans le cadre d’un contrôle continu, l’UGAB Paris a souhaité poursuivre l’enseignement pour les lycéens qui ne souhaiteraient pas passer l’épreuve du bac en arménien.

Enfin, du fait des circonstances exceptionnelles de l’année 2019, des tarifs préférentiels seront mis en place pour tous les parents qui renouvelleront leur inscription.

L’Ecole de l’UGAB, une porte d’entrée sur l’Arménité

L’une des missions de l’Union Générale Arménienne de Bienfaisance (UGAB), inscrite dans ses statuts depuis la création de l’association en 1906 est de préserver l’héritage culturel des Arméniens, partout dans le monde. L’objectif de l’UGAB France est par conséquent d’offrir aux français d’origine arménienne tous les outils pour faire vivre cette identité.

Ainsi, un enfant accueilli au jardin d’enfant à son plus jeune âge pourra poursuivre à l’Ecole de Paris, participer aux colonies de vacances – été comme hiver – puis au Voyage Découverte en Arménie. Une fois leur majorité passée, ils pourront participer au programme humanitaire et social Arménie, Terre de Vie et devenir membre du réseau international des Jeunes Professionnels (Young Professionals, YP).

L’UGAB France souhaite ainsi accompagner les nouvelles générations tout au long de leur vie et où qu’ils soient dans le monde afin que partout, ils puissent nouer et renouer avec leur Arménité et continuer à faire vivre notre héritage plurimillénaire.

Retrouvez le détail des activités de l’UGAB en cliquant ici.

facebooktwitterlinkedinmail