• Voeux du président Berge Setrakian pour la nouvelle année

Voeux du président Berge Setrakian pour la nouvelle année

2 janvier 2020

Chers membres et amis de l’UGAB,

Cette année marque la fin d’une décennie d’activités significatives pour l’UGAB, en constante adaptation au monde globalisé et soumis à la révolution technologique dans laquelle nous évoluons. En tant qu’organisation, l’UGAB a su s’adapter avec détermination à ces changements profonds.

L’année 2020 ouvre une nouvelle ère qui exigera sans doute de déployer des moyens encore plus innovants pour répondre au mieux aux besoins de la nation arménienne. Comme je l’ai indiqué lors de notre 90e Assemblée Générale en février dernier, nous avons prouvé une fois de plus que notre organisation joue un rôle important, tant par ses moyens que par sa constance, au service de nos communautés locales et de notre nation. Ces dernières années ont considérablement renforcé ce constat. L’an passé, nous avons assisté à la révolution pacifique qui a menée à un changement de régime, alors que les pays dans lesquels nous vivons sont eux-mêmes confrontés à de nombreuses incertitudes. Le monde change. Les communautés arméniennes évoluent. Néanmoins, et ce depuis plus d’un siècle, l’engagement et l’impact de l’UGAB reste inébranlable. 

Parmi les nombreuses réalisations et moments forts, nous sommes particulièrement fiers de notre engagement en faveur du progrès et du développement socio-économique, clé de voûte de notre stratégie pour l’Arménie et l’Artsakh. Nos programmes « Women Entrepreneurs (W.E) » et Learn to Earn Artsakh (LEAP) l’illustrent parfaitement, en offrant des perspectives concrètes sur le terrain. Le programme W.E repose sur la conviction fondamentale que l’intégration des femmes dans le système et dans la réussite économique est une priorité car elle apporte un potentiel de richesse, de talents et d’ingéniosité au profit de notre pays. De la même manière, en soutenant l’apprentissage des adultes en Artsakh, le programme LEAP déploie leurs capacités par l’accès à des compétences linguistiques ou à la formation de cadres dans le domaine industriel.

Constatant l’omniprésence et l’impact de la technologie sur nos vies, l’UGAB s’est révélée être un intermédiaire essentiel dans la promotion de la marque « Arménie » sur le marché des nouvelles technologies. Cette année, nous avons mis à profit l’étendue de notre réseau dans la Silicon Valley pour organiser la visite de la délégation officielle d’Arménie, menée par son premier ministre Nikol Pashinyan, en organisant des rencontres et des entrevues avec les PDG de grandes entreprises et des représentants de l’industrie. L’un des moments forts de cette visite fut la signature d’un accord entre l’UGAB et le gouvernement arménien dans la poursuite de l’initiative du « Virtual Bridge » (Pont Virtuel) de l’UGAB, conçu pour donner aux start-ups arméniennes une base d’opération abordable dans la Silicon Valley. Nous travaillons également, en partenariat avec l’Université Américaine d’Arménie (American University in Armenia, AUA), sur un projet de recherche, à la demande du Premier Ministre, sur la réforme de l’enseignement technologique en Arménie. Enfin, après avoir inauguré le tout premier pavillon arménien, « Inspiring Armenia », au salon Vivatechnology à Paris, exposant l’Arménie aux acteurs internationaux de l’innovation et de la technologie, nous sommes fiers d’avoir été un partenaire majeur du World Congress on Informative Technologies, WCIT (Congrès Mondial sur les Technologies de l’Information) qui s’est tenu à Erevan en octobre dernier.

L’UGAB a toujours oeuvré au sein de notre nation comme un lien clé entre la diaspora et l’Arménie. De nombreuses communautés locales ont accueilli les dirigeants d’Arménie, par le biais de divers dîners ou réunions, en présence du Président Armen Sarkissian, du Premier Ministre, des ministres du gouvernement ou du nouveau Haut-commissaire aux affaires de la diaspora, durant lesquels l’investissement et le regain d’engagement de la diaspora fut au centre des échanges. 

En parallèle de ces multiples initiatives au profit de l’édification de notre Nation, le renforcement de nos communautés locales est resté au coeur de notre mission, par le biais de nombreux événements et programmes. Notre engagement pour l’art s’est intensifié, afin de promouvoir notre culture auprès de nouveaux publics, grâce à une multitude de concerts, expositions et représentations dans toutes les régions du monde. A ce titre, je suis heureux que nos sections locales et nos réseaux de Jeunes Professionnels (Young Professionnals, YP) fassent constamment preuve de créativité pour inciter les gens à se rencontrer et échanger, renforçant par là notre identité collective et diffusant notre belle culture au monde non arménien.

Bien entendu, l’UGAB continue d’entretenir et d’encourager l’engagement des nouvelles générations et leurs initiatives en matière de leadership. De notre Global Leadership Program (anciennement Programme de stage d’été) à la reprise de l’initiative Goriz en Europe, nous oeuvrons année après année pour leur offrir toutes les clés nécessaires à leur développement personnel et professionnel. De même, le succès de nos programmes d’été, le déploiement de nos réseaux de mouvements scouts et toutes nos activités dédiées à la jeunesse soulignent l’importance de notre engagement au service de notre communauté. Pour des milliers de jeunes en diaspora, ces programmes jouent un rôle important dans le renforcement de leurs racines arméniennes et la manière dont ils perçoivent leur identité. 

Mais notre mission n’est pas terminée. Et elle ne le sera jamais. Les Arméniens demeureront toujours un peuple diasporique. Et c’est la raison pour laquelle il est crucial que l’UGAB continue d’agir, à la fois en dehors et en dedans. Alors que de nombreux arméniens s’éloignent de leur identité, nous voyons aujourd’hui de nouvelles communautés fleurir partout dans le monde, en Europe, en Asie et en Amérique latine. Il est vital que nous les identifions et que nous les encouragions à maintenir et développer l’héritage qu’ils portent en eux, par tous les moyens.

En ce sens, je suis fier du succès de notre réseau YP (Jeune Professionnel) qui s’est enrichi de cinq nouveaux groupes, et qui, à l’occasion du sommet biennal FOCUS, a attiré une fois encore des participants venus des quatre coins du monde. Pour la première fois depuis sa création, l’évènement a réuni à São Paulo au Brésil, 26 pays – dont la Lituanie, le Chili et la Corée du Sud – pour se rencontrer et échanger sur de nombreux sujets.

Fidèle à son engagement séculaire, l’UGAB cherche continuellement de nouveaux moyens pour qu’un nombre chaque année plus important s’engage pour l’Arménie et leur arménité. Cela nécessite parfois une réorientation de nos priorités et de nos ressources, que nous imposent les réalités de notre temps. C’est le cas de notre récente décision de consolider nos écoles au Liban et de regrouper les élèves de l’Ecole Vatche & Tamar Manoukian (MHS) de Pasadena (Californie) dans l’Ecole Manoogian Demirdjian (MDS) à Canoga Park (Californie). Tous ces choix sont pris après un examen minutieux, et dans l’objectif sans cesse renouvelé de rassembler le plus largement et d’offrir aux nouvelles générations tous les moyens pour la formation et la promotion de leur identité. 

Enfin, l’UGAB a reçu cette année du Charity Navigator, l’agence la plus réputée de surveillance des organisations à but non lucratif aux Etats-Unis, la prestigieuse note de quatre étoiles, reconnaissant ainsi l’exemplarité de notre gestion en matière de transparence et de responsabilité. Nul doute que Louise Manoogian Simone, notre bien-aimée cinquième présidente, décédée en février, serait fière de cette distinction, elle qui a toujours oeuvré pour que prévalent ces valeurs fondamentales. Présidant l’UGAB avec dévouement entre 1989 et 2002, à une époque d’importants changements dans l’histoire de notre Nation, sa vision et sa bienveillance sont désormais consolidées dans l’héritage de l’UGAB.

Il y a tant de façons d’être et de se sentir Arménien au XXIe siècle. L’UGAB constitue le point de départ par excellence pour découvrir ou redécouvrir son identité, donnant à chacun l’opportunité de grandir, s’épanouir et prospérer tout en rendant à sa communauté, à sa patrie et au monde. Tel est le cycle de vie qu’offre l’UGAB à tous ceux qui souhaitent renouer, explorer ou cultiver leur arménité, indépendamment de leur âge, de leur histoire, de leur langue ou de leur pays d’origine.

C’est dans cet esprit d’unité, et au nom de la famille mondiale qu’est l’Union Générale Arménienne de Bienfaisance, que j’adresse mes remerciements chaleureux à tous ceux qui nous ont soutenu cette année. Aux bénévoles, donateurs et équipes de l’UGAB qui, oeuvrant ensemble, ont un impact incommensurable. Je vous souhaite à vous et à vos proches une bonne année, pleine de bonheur, de santé et de prospérité. 

Amicalement,

eoy-message2019-setrakian-sig 

Berge Setrakian
Président Mondial de l’UGAB

facebooktwitterlinkedinmail