• Arménie : Serge Sarkissian sera le candidat du HHK pour le poste de Premier Ministre

Arménie : Serge Sarkissian sera le candidat du HHK pour le poste de Premier Ministre

12 avril 2018

Le parti républicain (HHK) a confirmé hier qu’il nommerait son président, l’ancien président Serge Sarkissian, au poste de Premier ministre, c’est-à-dire au poste le plus important du pays.

Le Parlement arménien, au sein duquel le HHK a une solide majorité, devrait voter pour le nouveau Premier ministre le 17 avril. Il achèvera ainsi la transition du pays vers un système de gouvernement parlementaire initié par Sarkissian.

Ce dernier a terminé son deuxième et dernier mandat présidentiel lundi. Le changement constitutionnel controversé lui permet d’étendre son règne de dix ans.

Le porte-parole du HHK, Eduard Sharmazanov, a fait cette annonce très attendue à la suite d’une réunion de l’organe exécutif du parti au pouvoir. Il a déclaré que le Conseil élargi du parti formalisera la candidature samedi.

“Je pense qu’il est clair qui sera notre candidat au poste de Premier ministre parce que nous n’avons pas discuté d’autres noms“, a révélé Sharmazanov aux journalistes. “Aucune autre opinion n’a été exprimé ni même, je pense, n’a traversé l’esprit de quiconque“.

“Nous faisons tous confiance à l’unanimité au président de notre parti, et la proposition a été approuvée par tous les membres de l’Organe exécutif“, a-t-il déclaré.

Sarkissian et Karapetian se sont rencontrés samedi pour discuter de leur avenir politique. Le Premier ministre sortant a ensuite déclaré qu’ils avaient décidé de “proposer“ à la direction du HHK Serge Sarkisian au poste de Premier ministre.

Karapetian, qui est aussi le vice-président du HHK, a mentionné la nécessité d’une « transition harmonieuse et efficace vers le nouveau système de gouvernement ». Il devrait devenir le numéro deux du gouvernement en tant que vice-Premier ministre.

Sarkissian a promis en avril 2014 qu’il « n’aspirera » pas au poste de Premier ministre si l’Arménie devenait une République parlementaire à la suite de ses changements constitutionnels. Il a minimisé cet engagement et a signalé son intention de garder le pouvoir le mois dernier. Il a justifié cela par le fait qu’il y ait un risque accru de reprise des combats au Haut-Karabagh et d’autres défis de sécurité auxquels l’Arménie est confrontée.

L’opposition arménienne accuse Sarkissian de ne pas avoir tenu parole. Certains groupes d’opposition et de la société civile prévoient de lancer plus tard cette semaine des manifestations quotidiennes contre son maintien en fonction.

Plusieurs dizaines d’activistes anti-gouvernementaux ont bloqué une rue adjacente au quartier général du HHK à Erevan au cours de la réunion de la direction du parti hier. Ils ont manifesté dans le centre-ville plus tard dans la soirée. La police anti-émeutes a empêché la petite foule d’approcher de l’ancien palais présidentiel qui servira de siège au prochain Premier ministre arménien.

Claire ©armenews.com

facebooktwitterlinkedinmail