• L’Atlas de l’UGAB, une plateforme innovante à l’ère du numérique

L’Atlas de l’UGAB, une plateforme innovante à l’ère du numérique

11 octobre 2019

Grâce à l’ATLAS, l’UGAB répertorie les outils numériques les plus novateurs et révolutionne la manière d’appréhender son arménité.

Le numérique, les outils digitaux, les réseaux connectés sont autant d’éléments qui révolutionnent la manière dont les Arméniens du monde entier découvrent et enrichissent leur identité et leur culture. Les nouvelles générations sont à la recherche de nouveaux outils : sites web, applications, podcasts, vidéos et livres électroniques ou encore réseaux sociaux. En développant cet ATLAS, l’UGAB permet à toutes les générations de donner un sens à leur environnement numérique en les mettant à profit pour mieux vivre leur arménité, notamment en matière d’éducation.

« ATLAS by AGBU » ouvre des horizons nouveaux pour l’enseignement

Le défi de l’UGAB était de créer un nouvel outil pour ceux qui souhaitent découvrir le patrimoine arménien, par le biais de la technologie. A l’été 2019, Lena Sarkissian, membre du Conseil Central de l’UGAB et présidente du groupe de travail sur l’éducation, accompagnée de Natalie Gabrelian, directrice du département « éducation alternative », dévoilent le nouveau projet phare « ATLAS by AGBU ». C’est le premier site offrant des outils d’apprentissage en ligne de haute qualité, dédiés à la découverte de la culture arménienne. Destinée aux professeurs, aux parents, aux enfants et à tous les curieux, cette bibliothèque numérique regroupe des applications, des livres électroniques, des vidéos, des podcasts, des cours et de nombreuses suggestions de sites web. « Il est aujourd’hui évident que la révolution numérique a permis aux Arméniens de mieux interagir en tant que nation globale », selon Lena Sarkissian. « L’UGAB démocratise le savoir arménien, afin que dans le monde entier chacun puisse apprendre, partager et promouvoir un contenu pertinent, provenant d’une source centralisée et de confiance ». Cet outil permet donc à l’UGAB de remplir deux objectifs : promouvoir la culture arménienne et offrir de nouvelles opportunités d’en apprendre plus et autrement. L’ATLAS propose ainsi une palette d’options très large, qu’il s’agisse de musique, de littérature, de tradition ou d’histoire.

Un ATLAS pour les professeurs

Lors de la présentation d’« ATLAS by AGBU » à Montréal en juin dernier, l’enthousiasme était palpable de la part des jeunes de la communauté arménienne. De nombreuses questions ont été soulevées, notamment sur les différentes manières dont l’ATLAS peut améliorer les programmes d’études en arménien. Cet outil présente de nombreux avantages au premier rang desquels le gain de temps, notamment par la rationalisation des recherches sur le net (Google, Wikipedia), qui propose souvent des sources non vérifiées. Pour Chahé Tanachian, directeur de l’école Alex Manoogian de l’UGAB à Montréal : « ATLAS aide les écoles du monde entier à se digitaliser et nous permet d’utiliser des outils d’apprentissage en ligne aux résultats rapides et fiables. Il maintient nos critères académiques élevés, tout en faisant évoluer nos méthodes d’apprentissage ». Les professeurs peuvent également partager leurs méthodes d’enseignement avec leurs collègues, parents ou professeurs du monde entier, en téléchargeant des outils pédagogiques et en publiant leurs idées, leurs expériences d’enseignement sur le blog du site – « ATLAS for Educators ». « Ce site apporte une plus-value à notre enseignement », constate Gayane Manukyan, professeur de la langue et d’histoire arméniennes à l’Église arménienne de New York. « Tous les outils électroniques dont je me sers pour préparer mes cours peuvent être consultés par l’élève durant la semaine, ou en vacances », nous explique-t-elle. « Dans la section Histoire, ils peuvent même remonter dans le temps avec des ressources numériques sur des événements et des personnalités de l’histoire arménienne ».

Un ATLAS pour les parents et les enfants

La section « Pour les enfants » permet aux utilisateurs d’explorer une gamme de ressources numériques pour la jeunesse. Les parents peuvent ainsi accompagner leurs enfants dans cette recherche culturelle et identitaire grâce à des cours amusants. C’est aussi une opportunité offerte à ceux éloignés des centres culturels, écoles ou églises de la communauté arménienne. Ces outils numériques permettent un enseignement à domicile et l’apprentissage ludique. Tamar Hovsepian, née à Erevan, vit aujourd’hui à New York avec son fils de quatre ans : « Mon mari et moi souhaitons préserver l’identité arménienne de notre fils. Même en ne parlant qu’arménien à la maison, nous sommes conscients qu’il sera bientôt un citoyen américain intégré. Chaque jour, après l’école, je fais donc en sorte de lui parler dans sa langue maternelle, à l’aide de livres ou jeux achetés sur Amazon. Certains étaient mieux que d’autres, c’est souvent quitte ou double. Mais avec le téléchargement de l’application « Gus on the Go », découverte grâce à l’ATLAS, il a trouvé son rythme et apprendre de manière autonome. L’ATLAS oriente aisément vers les outils les plus adaptés pour maintenir son identité arménienne et évite les recherches interminables sur le net. C’est maintenant le premier outil vers lequel je me tourne pour trouver des ressources et du contenu fiables, permettant de stimuler mon enfant jour après jour ».

Un ATLAS au service de l’innovation

La directrice du département « Éducation alternative » de l’UGAB, Natalie Gabrelian, qui supervise la gestion quotidienne de la plateforme ATLAS, souligne une autre caractéristique de l’outil. « Les avancées technologiques sont sources de nombreuses innovations pour diffuser un savoir de qualité de manière créative et séduisante. L’ATLAS a été conçu pour accueillir une communauté de contributeurs qui permettront, à terme, d’étendre et d’enrichir la plateforme ». L’objectif est qu’elle attire les entreprises, les experts, les créateurs d’outils numériques et les développeurs pour qu’ils mettent leurs innovations au service de l’ATLAS. Ils bénéficieront ainsi d’une vitrine gratuite pour promouvoir leurs outils et gagner en visibilité auprès d’un public très demandeur. Même sans aucune connaissance en matière numérique, l’ATLAS est ouvert à tous ceux susceptibles de soumettre leurs idées et leurs besoins afin d’améliorer l’outil, au plus proche des attentes des utilisateurs.

Une plateforme de confiance pour les ressources éducatives

L’ATLAS prétend devenir l’outil en ligne incontournable en matière d’apprentissage. Pour ce faire, il regroupe les contenus numériques de nombreuses institutions parmi lesquelles l’Université américaine d’Arménie (AUA), l’Eglise arménienne ou de la fondation USC Shoah. A titre d’exemple, l’ATLAS répertorie l’application pour enfants Lala & Ara de l’association Hamazkaïne. La plupart des outils proposés sur la plateforme sont gratuits.  Le contenu est enrichi par les créateurs du Collège Virtual Arménien (AVC) avec ses cours de langue, d’histoire, d’échec et ses livres numériques ; et des applications de l’UGAB Gus on the Go, Im Armenia ou Armenian Holidays & Traditions. « ATLAS by AGBU permet de rassembler notre communauté de façon globale », note Natalie Gabrelian. Lara Kollokian, jeune diplômée de l’école Alex Manoogian de Montréal et étudiante en ingénierie informatique à l’Université McGill résume parfaitement l’outil : « Grâce à l’ATLAS et à tous les outils qu’il offre, il est aujourd’hui particulière excitant d’être un jeune Arménien ». Pour commencer votre aventure numérique, rendez-vous sur agbuatlas.org.

facebooktwitterlinkedinmail