• Voeux du président Berge Setrakian pour la nouvelle année

Voeux du président Berge Setrakian pour la nouvelle année

4 janvier 2019

Au moment d’entamer cette nouvelle année, nous voulions revenir sur ces 12 derniers mois marqués par des moments importants de notre histoire nationale qui ont sans aucun doute confirmé notre place dans l’histoire mondiale. Qui aurait pu prévoir il y a un an que cette année sera celle de tant d’étapes clés, de tournants décisifs et de partenariats stratégiques.

L’événement le plus marquant fut bien sûr la Révolution de Velours en Arménie et la réussite d’un soulèvement non-violent de nos concitoyens. Il y a encore quelques semaines, des élections libres et impartiales ont donné une majorité confortable au parti du Premier Ministre Nikol Pashinyan, constituant ainsi la deuxième étape d’un transfert pacifique de souveraineté.

Ces évènements décisifs nous poussent à nous interroger sur la manière dont la diaspora peut œuvrer significativement à la réalisation d’une Arménie Nouvelle et à la concrétisation de l’idée d’une « petite République dotée d’une Nation globale ». Ce concept, développé il y a peu par le Président Armen Sarkissian, s’accorde parfaitement avec celui d’ « Arménien du monde » pensé par l’UGAB il y a quelques années. Ainsi, alors que notre organisation a significativement développé son activité en 2018, elle a également approfondi cette question de manière constructive et pragmatique.

D’où la mise en œuvre d’un dialogue interpersonnel entre les membres de notre communauté et les nouveaux ministres d’Arménie peu après la Révolution de mai. Celui-ci a permis d’échanger sur les visions de chacun pour une Arménie Nouvelle engageant la diaspora pour stimuler la croissance économique et constituer une société civile efficace.

Pour faire le bilan de cette année 2018, il faut également mentionner les belles réussites au niveau international ainsi que le succès de nos activités à travers nos sections :

L’UGAB a renforcé son partenariat avec l’Institution Smithsonian en soutenant le festival Folk Like sur la Grande Pelouse de Washington DC cet été. Nous avons sponsorisé l’exposition de témoignages authentiques lors du festival et collaboré avec l’Office du tourisme arménien pour promouvoir des présentations auprès de spécialistes touristiques à Boston, New York et Washington DC.

La Ville de New York a également accueilli l’exposition « Armenia ! » au Metropolitan Museum of Art, mettant sur le devant de la scène internationale l’influence de l’art médiéval arménien pour les civilisations antiques. Afin de soutenir cette initiative, l’UGAB a parrainé une série d’évènements thématiques dans les locaux du Musée, qu’il s’agisse de spectacles, d’activités pour enfants ou de concerts de Noël. Nous avons également assuré la promotion de l’évènement en réalisant une série de Webtalks de l’UGAB mettant en vedette les commissaires de l’exposition, diffusés sur notre site et celui du Metropolitan.

Notre section de Londres a organisé un gala de collecte de fonds pour les écoles TUMO x UGAB en présence du footballeur Henrikh Mkhitaryan et l’UGAB Europe un « Week-end Musical » à Bruxelles avec des talents musicaux en soutien aux Centres pour enfants de l’UGAB. La section du New England a célébré à Boston son 110e anniversaire, recueillant plus de 2 millions de dollars pour des programmes destinés aux nouvelles générations, en grande partie grâce à la générosité de l’Association des anciens combattants arméno-américains de la Seconde Guerre Mondiale. L’année 2018 fut également riche pour nos groupes de Jeunes Professionnels aux actions toujours aussi impressionnantes. Ils comptent désormais un groupe en Corée du Sud, marquant l’entrée officielle du réseau en Asie.

Deux programmes initiés par l’UGAB ont également vu le jour en 2018, encourageant des relations toujours plus étroites entre l’Arménie et la diaspora : le « Programme d’Autonomisation des Femmes » et le « Bridge for CSO’s » financé par le Conseil de l’Europe. Menés par l’UGAB Arménie, ces deux programmes pilotes s’appuient largement sur les échanges d’expertise avec la Diaspora, grâce à la participation de mentors, d’ambassadeurs de bonne volonté et d’experts.

Les UGAB de France, du Canada et d’Arménie ont également œuvré de concert pour l’organisation du Sommet de la Francophonie qui s’est tenu à Erevan en octobre, accueillant des délégations de pays francophones qui ont pu échanger sur des sujets tant politiques que culturels.

Cette année 2018 fut également celle des commémorations marquantes. Partout dans le monde, les Arméniens ont pleuré, aux côtés du peuple français, la perte d’un des plus brillants artistes mondiaux : le regretté Charles Aznavour. Comme il nous le confiait dans une interview exclusive pour le Magazine de l’UGAB quelques semaines avant, il souhaitait travailler jusqu’à son dernier souffle. Qui aurait pu penser à ce moment-là que ses paroles seraient si prophétiques.

Mais nous avons également commémoré les anniversaires, ceux des victoires et ceux des jours funestes, du 100e anniversaire de la bataille de Sardarabad et de la naissance de la Première République jusqu’aux 30e anniversaires du Mouvement Karabagh et du Tremblement de terre. Ils ont tous été marqués d’un profond respect mais également d’un rayonnement pédagogique.  Pour poursuivre notre objectif de soutenir l’Artsakh sur le chemin d’une croissance économique durable, nous avons créé le Fonds de l’UGAB pour l’Artsakh.

Comme nous aimons le rappeler, nous n’aurions pu accomplir tous ces projets et réalisations sans l’engagement de nos membres, de nos équipes et de nos bénévoles qui œuvrent quotidiennement pour la réussite de notre vaste mission. Nous exprimons également notre reconnaissance à tous nos mécènes, bienfaiteurs et donateurs sans qui rien n’aurait été possible.

Je suis convaincu que 2018 restera longtemps dans nos mémoires comme l’année où les Arméniens et l’UGAB ont pris la mesure de ce que suppose être le citoyen d’une Nation mondiale. Nous entamons l’année 2019 avec de grands espoirs pour l’Arménie et l’Artsakh, et forts d’un engagement renouvelé envers nos concitoyens, bénéficiaires et partenaires qui comptent sur nous pour offrir aux Arméniens du monde entier les outils nécessaires à leur prospérité et bien-être.

Dans cet esprit, je vous souhaite mes meilleurs vœux pour une année 2019 pleine de santé, de réussite et de bonheur.

Berge Setrakian
Président

facebooktwitterlinkedinmail