• L’UGAB rend hommage à Charles Aznavour, fierté de la nation arménienne
  • L’UGAB rend hommage à Charles Aznavour, fierté de la nation arménienne
  • L’UGAB rend hommage à Charles Aznavour, fierté de la nation arménienne

L’UGAB rend hommage à Charles Aznavour, fierté de la nation arménienne

2 octobre 2018

Charles Aznavour, l’un des chanteurs et paroliers les plus célèbres de son époque, est décédé le 1er octobre à son domicile des Alpilles, en France, à l’âge de 94 ans. Alors que le monde pleure la perte de cet artiste légendaire dont les ballades d’amour ont conquis le cœur des mélomanes du monde entier, Aznavour, né Shahnour Varinag Aznavourian, d’une famille rescapée du génocide arménien, restera un trésor national non seulement pour sa France natale mais aussi pour la Nation arménienne. Pendant de nombreuses années, il incarnait la success story arménienne par excellence, de modestes débuts à une apogée de renommée internationale. Ce n’est pas pour autant qu’il en oubliait ses origines familiales, trouvant toujours le moyen de faire don de lui au peuple arménien, par les biais artistiques, humanitaires ou diplomatiques.

Considéré comme un héros national en Arménie, Aznavour a tiré parti de sa stature internationale pour se mobiliser en faveur de l’Arménie, lors du tremblement de terre de 1988 ou en devenant plus tard Ambassadeur d’Arménie en Suisse. Il enrichit plus tard son action en créant la Fondation Aznavour, dédiée aux projets sociaux et culturels mobilisant la jeunesse d’Arménie. En mai dernier, il exprimait son soutien pour la révolution de velours en Arménie, exprimant son engagement, malgré un état de santé fragile.

Dans les derniers chapitres de sa vie, Charles Aznavour continuait d’éblouir le monde avec sa manière inimitable de chanter ses ballades et chansons romantiques, jouant à guichets fermés malgré ses 90 ans passés. En 2017, il est honoré d’une étoile sur le Walk of Fame d’Hollywood. Il devait se produire cette année en Arménie au Sommet de la Francophonie 2018, organisé à Erevan la semaine prochaine.

Dans une récente interview exclusive réalisée par le magazine de l’UGAB en juillet de cette année, Aznavour a insisté sur le fait qu’il n’avait pas l’intention de prendre sa retraite. « Je continuerai à jouer sur scène, comme je l’ai déjà écrit, tant que mon coeur bat ». Pour lire l’interview complète, visitez agbu.org/news-item/le-fils-prefere-des-francais.

Pour le président de l’UGAB, Berge Setrakian, s’exprimant au nom de l’organisation mondiale et d’un point de vue personnel : « les incroyables réalisations professionnelles de Charles Aznavour seront relatées et célébrées pendant plusieurs jours et semaines à venir. C’est sa capacité à se connecter avec le public, avec compassion et instinct, qui rend chaque Arménien fier de pouvoir dire qu’il est l’un des nôtres. Bien que son décès puisse sembler soudain, il a eu la chance de vivre longtemps et heureux, apportant joie, réconfort et espoir. Charles Aznavour avait une unique force de la nature, que l’on ne reverra pas de si tôt. »

facebooktwitterlinkedinmail